BTS NDRC Lycée Emiland Gauthey

Contact Fichiers Videos Office 365 Eclat-BFC Gauthey

  • Vidéos

Espace multimédia

Espace multimédia / Economie / L'ouverture des économies
26/03/2011 La mondialisation

La mondialisation
La mondialisation est la tendance à l’intégration croissante des économies au niveau mondial grâce à l’essor des flux commerciaux et financiers. Elle est le résultat de trois facteurs principaux : l’essor des investissements directs étrangers, la déréglementation de certains secteurs, notamment financiers et des télécommunications, et le progrès technologique, notamment dans le domaine informatique et des communications. On peut distinguer trois étapes principales dans le processus de mondialisation. Une première étape d’internationalisation des flux commerciaux qui a débuté à partir de la seconde moitié du 19ème siècle et qui a favorisé le développement des marchés et des logiques de spécialisations internationales. Une deuxième étape postérieure à la Seconde Guerre mondiale qui a vu l’essor des investissements directs étrangers et le développement de stratégies de délocalisations des firmes transnationales. Et enfin une troisième étape, dite de globalisation, avec un fort accroissement des flux commerciaux et financiers favorisé par le progrès technologique.
La mondialisation est un facteur qui favorise la croissance des pays émergents car elle permet un accès plus facile aux marchés des capitaux. Pour les firmes, elle permet l’obtention de nouveaux débouchés, et la mondialisation est aussi un facteur de réduction de prix pour de nombreux biens.
Cependant la mondialisation est aussi un facteur d’aggravation des crises comme on a pu le constater lors des années 1990 pour les pays asiatiques, notamment en raison de l’instabilité des flux de capitaux, des phénomènes de contagion propres aux crises financières et de l’absence de régulateur au niveau international. L’exposition de nombreux secteurs à la concurrence internationale est aussi un facteur de risque au niveau social et économique pour les pays qui sont exposés. Les Etats tentent de faire face aux conséquences négatives de la mondialisation à la fois par des mesures réglementaires, notamment pour limiter la volatilité des flux financiers avec l’exemple malaisien, et aussi par des accords internationaux notamment au niveau de l’OMC concernant la régulation des flux commerciaux.

Visionnée : 911

26/03/2011 La mondialisation - le dessous des carte ARTE

La mondialisation - le dessous des carte ARTE
La mondialisation - le dessous de carte ARTE

Visionnée : 928

26/03/2011 Le commerce extérieur

Le commerce extérieur
Le commerce extérieur

Visionnée : 866

26/03/2011 Le taux de change

Le taux de change
Le taux de change

Visionnée : 887

26/03/2011 L'OMC

L'OMC
L'OMC (pour Organisation mondiale du Commerce) est lhéritière du GATT. Elle a été est mise en place le 1er janvier 1995 et a tenu sa première conférence ministérielle à Singapour en 1997.
Cest la seule organisation internationale en charge du commerce entre les pays. Ses prérogatives sont plus larges que celles du GATT et sa fonction principale est dassurer le libre-échange.
Le cycle actuel est celui de Doha qui a été lancé dans la capitale du Qatar à la fin de 2001.
Les négociations sont toujours en cours, et elles sont difficiles.
Les pays émergents, Brésil et Inde en tête, critiquent fortement le montant des subventions et des droits de douane agricoles américains et européens et, en retour, bloquent toute avancée dans le domaine des produits industriels - qui pourtant, représente les trois-quarts du commerce mondial, et des services.
On peut comprendre les motifs qui amènent à ce retard dans le processus de Doha. Tout dabord, les négociations sur lagriculture posent autant de problèmes politiques quéconomiques. Ensuite, à lintégration tarifaire, qui a été lambition première du GATT, sest ajouté lobjectif dintégration réglementaire dans des domaines aussi divers que la facilitation des échanges, les services, la propriété intellectuelle, thèmes qui sont tous très sensibles pour les pays émergents.
Un report du cycle de Doha ne remettrait pas en cause les progrès substantiels qui ont été réalisés lors des Rounds précédents du Gatt. Toutefois, au moins trois conséquences défavorables sont à craindre : tout dabord, une érosion du système multilatéral avec la montée des accords bilatéraux, qui sont généralement peu favorables aux pays en développement ; ensuite, le risque toujours présent dune nouvelle montée du protectionnisme ; et, enfin, la non-matérialisation des gains attendus dune libéralisation supplémentaire des échanges.

Visionnée : 1190

26/03/2011 La compétitivité

La compétitivité
La compétitivité

Visionnée : 863

18/09/2011 Les relations entre l'Europe, l'ERT, l'OCDE, l'OMC, le processus de Bologne et mondialisation

Les relations entre l'Europe, l'ERT, l'OCDE, l'OMC, le processus de Bologne et mondialisation
Les relations entre l'Europe, l'ERT, l'OCDE, l'OMC, le processus de Bologne et mondialisation

Visionnée : 4684

18/09/2011 La globalisation expliquée

La globalisation expliquée
Cette vidéo sous titrée en français explique la notion de globalisation.

Visionnée : 974

02/03/2013 La baisse de l'euro va accélérer l'inflation

La baisse de l'euro va accélérer l'inflation
La faiblesse de la monnaie unique face au dollar renchérit le prix des importations et stimule l'inflation. Une bonne nouvelle pour les Etats endettés. Les explications de Béatrice Mathieu du Centre de Prévision de L'Expansion.

Visionnée : 811

02/03/2013 La baisse de l'euro est-elle providentielle?

La baisse de l'euro est-elle providentielle?
La monnaie unique a atteint son niveau le plus bas depuis neuf mois face au billet vert. Cette dégringolade profite aux industriels européens. Mais elle n'aura pas d'effet positif sur la croissance. L'analyse de Sébastien Julian du Centre de Prévision de L'Expansion

Visionnée : 808

02/03/2013 Pourquoi le dollar va rester faible

Pourquoi le dollar va rester faible
L'euro s'approche de ses plus hauts niveaux historiques face aux billet vert. Problème, cette situation risque de durer. Les explications en vidéo d'Emmanuel Lechypre.

Visionnée : 797

02/03/2013 Dr CAC - L'Euro est-il surévalué ?

 Dr CAC - L'Euro est-il surévalué ?


Visionnée : 769

02/03/2013 Economie chinoise - Mondialisation

Economie chinoise - Mondialisation


Visionnée : 850

02/03/2013 Economie chinoise - épargne et exports

Economie chinoise - épargne et exports


Visionnée : 762

02/03/2013 Economie chinoise Les réserves de change

Economie chinoise Les réserves de change


Visionnée : 767

02/03/2013 L'économie américaine - Le dollar

L'économie américaine - Le dollar
Le dollar roi des devises ?
Eric VERGNAUD : Oui le dollar est toujours la première des devises que ce soit en matière déchanges internationaux, de montant des réserves de changes. Le dollar cest la devise qui est la plus échangée, sur tous les marchés. La parité euro/dollar est la parité la plus traitée. En tous cas la caractéristique du dollar, cest dêtre la devise dune zone économique qui dépasse largement les seuls Etats-Unis.
En effet compte-tenu du fait que les transactions internationales sont à 75/80 % libellées en dollars et que de nombreux pays, même sils nutilisent pas le dollar ont une devise qui est liée par un mécanisme plus ou moins compliqué, mais disons simplement quils sont liés à la valeur du dollar, on a une sorte de ce quon peut appeler une zone dollar
Leuro face au dollar
Eric VERGNAUD : Lémergence parmi les devises internationales dun véritable concurrent, un véritable second quest leuro, qui a réussi à prendre la place, même un tout petit peu plus, que la place qui était auparavant occupée par toutes les devises composantes de leuro, cest à dire le mark, le franc français, le franc belge, la lire italienne, la peseta espagnole, etc. Donc ce nétait pas gagné au départ. La différence avec la situation davant lémergence de leuro, cest que le dollar a face à lui une véritable devise internationale. Mais le dollar reste la première devise internationale.
Philippe dARVISENET : La seule chose qui bénéficie encore largement au dollar, cest le fait quelle reste une monnaie prépondérante dans la facturation dun certain nombre de choses, les matières premières, par exemple, ou le commerce extérieur dun certain nombre de pays, qui restent en dollar. Mais peu à peu ça baisse, parce que par exemple certains pays dEurope de lEst sont de plus en plus intéressés à passer à leuro, de ce point de vue là.
La baisse du dollar
Eric VERGNAUD : Jusquà la phase récente, denvolée des prix du pétrole et denvolée des prix alimentaires, elle commençait à avoir des aspects positifs en matière de relance des exportations. Mais voilà, à peine les premiers chiffres ont montré que ça allait mieux du côté des exportations, probablement grâce à cette forte baisse du dollar, que les pressions inflationnistes importées deviennent un problème. Elles seraient devenues un problème à terme mais elles le deviennent beaucoup plus rapidement parce qu'il y a cette poussée des prix du pétrole.
Avantage pour les USA : l'investissement étranger est favorisé
Eric VERGNAUD : Mais, il y a aussi des avantages Quand vous voulez que lon vienne investir chez vous, cest vrai que si linvestissement coûte un petit peu moins cher quil na coûté il y a un an, et lon pense que finalement ça peut être une bonne affaire, ça peut attirer des capitaux. Le risque, cest que se met en place dans lesprit des investisseurs, l'idée que c'est plus bas aujourdhui qu'hier, mais cest plus haut aujourdhui que demain.
L'avenir du Dollar
Eric VERGNAUD : L'ensemble des prévisions pour les deux ou trois ans qui viennent sont plutôt orientées dans le sens dun regain du dollar, par rapport à leuro par exemple. Doc, pas de danger pour la suprématie du dollar.
Philippe d'ARVISENET : Ce n'est pas avant des dizaines et des dizaines d'années que le yuan prendra la place du dollar, si jamais ça se produit en matière de monnaie numéro un. On en est extrêmement loin.

Visionnée : 842

12/03/2013 La guerre des monnaies

La guerre des monnaies
AFP
Publiée le 15 févr. 2013

La "guerre des monnaies" est le nom donné à une confrontation dans laquelle des pays ou zones économiques tentent de garder le taux de change de leur monnaie le plus bas possible.

Visionnée : 787

16/03/2013 Tourisme : merci la mondialisation

Tourisme : merci la mondialisation
Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur des études de Xerfi
Le chiffre est hautement symbolique : le nombre de touristes dans le monde a franchi pour la première fois en 2012, la barre du milliard. C'est une hausse de 4% sur un an selon les chiffres de l'Organisation mondiale du tourisme. Et une fois n'est pas coutume, l'Europe est en tête, en tête du palmarès des régions les plus visitées au monde. Et en Europe, c'est bien la France qui monte sur la première marche du podium. C'est un atout extraordinaire car les retombées sont multiples, en particulier pour l'équilibre de nos comptes vis-à-vis de l'étranger. La ligne « voyage » de la balance des paiements affiche ainsi un excédent structurel, même en période de crise comme en 2009. Le bilan est donc ultra-positif. Jugez vous-même : le tourisme rapporte chaque année à la France 10 milliards d'euros de revenus nets en moyenne. [...]
Alexandre Mirlicourtois, Tourisme : merci la mondialisation, une vidéo Xerfi Canal

Visionnée : 865

05/12/2013 Les causes de l’écart de compétitivité entre la France et l’Allemagne

Les causes de l’écart de compétitivité entre la France et l’Allemagne
par Nicolas BOUZOU

Pourquoi existe-t-il un excédent commercial en Allemagne, alors que la France subit un déficit ? Cette différence s’explique par l’écart qui s’est creusé récemment entre les coûts salariaux de ces deux pays et par l’avance allemande relative à la compétitivité hors prix.

Visionnée : 729

04/10/2015 Dessine-moi l'éco : C'est quoi la compétitivité ? Et comment l'améliorer ?

Dessine-moi l'éco : C'est quoi la compétitivité ? Et comment l'améliorer ?
Que signifie exactement la « compétitivité » d’un pays ? De quoi dépend-elle et comment peut-elle être améliorée ?
Le rapport Gallois a-t-il exploré toutes les pistes ?

La réponse en 3 minutes avec Dessine-moi l’éco.

Visionnée : 666

04/10/2015 Dessine-moi l'éco : La valeur d'une monnaie peut-elle impacter l'économie d'un pays ?

Dessine-moi l'éco : La valeur d'une monnaie peut-elle impacter l'économie d'un pays ?
Euro, Dollar, Yen ou encore Couronne suédoise : toutes ces devises transitent sur le marché des changes.
Mais qu’est-ce que le marché des changes ? Pour quelles raisons une devise peut-elle perdre de la valeur ?
Et quelles sont les conséquences sur l’économie d’un pays ?

Visionnée : 753

24/11/2015 La balance des paiements

La balance des paiements
Ajoutée le 26 juin 2015

Mieux comprendre ce que recouvre la balance des paiements, identifier les principales composantes de cette balance, mieux cerner les enjeux de la mondialisation. Notamment : la distinction entre résidents et non-résidents, le compte des transactions courantes (exportations et importations de biens, de services et de revenus), le compte financier (investissements directs à l’étranger, prêts et emprunts…), notions d’excédent et de déficit.
Source : citedeleconomie

Visionnée : 620

  • APPLICATIONS







  • Office online

    Office online


















  • CRM ET ERP




  • Plan du site

Haut